Chat with us, powered by LiveChat

Gagner du temps avec une soumission d’assurance habitation?

Soumission d’assurance habitation en ligne

De nos jours, le temps file à toute vitesse et comme on le dit souvent : « Le temps perdu ne peut pas être remplacé ». Aussi, quand on veut quelque chose aujourd’hui, on désir l’avoir à l’instant même. Ce désir est d’autant plus présent avec l’influence d’internet qui ne cesse d’alimenter nos envies avec une communication toujours plus rapide, toujours plus performante et toujours plus pratique. Ce sont quelques-unes des nombreuses raisons pour lesquels le commerce électronique tient une place de plus en plus importante au Québec c’est dernières années.

En effet, le commerce en ligne n’a plus rien à démontrer en termes d’efficacité à satisfaire le public, comme le montre le gain de popularité croissante des transactions bancaires, les services financiers et les nombreux achats de produits aussi divers que variés effectués en ligne. Ces transactions financières en ligne ne cesseraient de s’accroitre depuis l’année 2010 au Québec et ceux de manière substantielle. Si bien qu’en 2014, presque 60% des adultes québécois disent avoir effectué au moins une transaction financière en ligne, nous fait part le CEFRIO qui à réaliser ce statistique après une étude sur le sujet.

Est-ce important la sécurité bancaire en assurance?

Il n’y a pas que la vitesse et le côté pratique qui compte, certes ces facteurs sont très importants et cela fait d’internet un outil incontournable, mais il ne faut pas oublier ce qui est essentiel : la confiance en la sécurité. Et sur ce dernier point, internet a encore des progrès à faire, car la majorité des personnes préféreraient se confier à des institutions financières traditionnelles, qui les inspirent davantage confiance, plutôt que de se hasarder à utiliser des services de paiement électronique qu’on retrouve partout sur le web, comme PayPal par exemple.

Nous avons noté qu’un peu plus de la moitié des Québécois adultes (53%) nous ont affirmé avoir réglé au moins une facture en ligne par l’intermédiaire du site internet de leur institution financière au cours de l’année 2014, avec seulement 29% pour ceux qui l’ont effectué sur le site d’un fournisseur, et juste 24% l’ont fait avec un service de paiement électronique sur le web. En outre, 31% ont fait le choix de déplacer des fonds à une autre personne par l’intermédiaire du site internet de leur institution financière.

S’informer et magasiner pour mieux économiser

La plupart des Québécois sont conscients de la rivalité qui s’installe dans le secteur des services financiers sur internet et ils essayent de tirer profit des meilleurs services que les concurrents ont a leur proposé. En fait, ce que les PayPal ont à nous offrir, ce sont des services innovants qui incitent les institutions financières traditionnelles à innover à leur tour, et tout ça pour le grand bénéfice des clients. Désormais, les clients savent à quoi s’en tenir grâce à toutes les informations qui concernent les services d’assurance et les produits financiers offerts. Et ils n’ont plus qu’à magasiner pour trouver la perle rare. L’an dernier, 4 Québécois sur 10 affirmeraient s’être informés sur plus d’un site pour comparer leurs assurance automobile. En général, ce sont les jeunes, de 18 à 24 ans, qui pratiquent le plus le magasinage sur plusieurs sites financiers, tandis que leurs aînés (25à 54 ans) qui sont plus nombreux, se limiteraient uniquement au site internet de leur institution financière.

Votre maison est vacante pour différente raison Assur360 à un produit adapté à votre situation particulière.

Toujours plus mobile, toujours plus vite

Les maîtres mots pour cette génération sont jeunes, branchés et connectés. Le plus parfait exemple de cette nouvelle vague sont ceux qui utilisent les appareils mobiles ou les mobinautes, comme nous avons l’habitude de le dire, ils sont des milliards sur la terre à utilisés ces gadgets tout en ce déplaçant sans arrêt. Nous savons qu’au cours de l’année 2014, presque 60% des jeunes Québécois, âgés approximativement entre 18 et 34 ans, ont consulté leur compte bancaire par le biais d’un appareil mobile et que presque 50% d’entre eux ont effectué au minimum une transaction financière grâce à l’un de ces appareils portables. Mais cela ne concerne plus que les jeunes, aujourd’hui, 38% des adultes qui ont entre 35 et 44 ans font aussi des transactions via un appareil mobile, un autre signe que cette pratique se répand comme une traînée de poudre.

Magasiner pour obtenir son assurance

Ce qui est bon à savoir c’est que de nos jours nous avons la possibilité de faire la demande d’un produit particulier, comme une assurance par exemple, directement en ligne. Ainsi, il sera plus pratique de remplir le questionnaire purement formel et la demande d’assurance se fera en quelques cliques. De plus, vous aurez le privilège d’accédé à de nombreux informations qui pourraient vous être utile pour trouver ce que vous rechercher. En 2014, c’est ce que près de 10% de la population Québécoise ont choisi de faire. Vous pourrez nous dire que cette statistique est plutôt décourageante, mais ce n’est qu’un début étant donner que ce genre de service n’est pas encore très connu du public. Lentement mais surement, le nombre de Québécois qui utiliseront ce service augmentera, d’ailleurs, en l’espace de 2 ans, ce taux aurait déjà doublé.

Alors, s’il est inévitable de remplir un formulaire, pourquoi ne pas signer pour celui qui est le moins cher ou pour celui qui offre le plus de protection. Voilà ce que vous propose Assur360 : le choix, avec son service de comparaison d’assurance qui vous permettra de comparer au mieux les différentes offres d’assurance, et qui sait, vous pourriez trouver ce que vous rechercher. La démarche est simple, vous remplissez le formulaire et puis on fait le reste. Nous magasinerons à votre place auprès de nos assureurs renommés pour enfin trouver celui qui serait en mesure de vous convenir en vous offrant la meilleure offre possible. Vous n’avez qu’à essayer pour en être convaincu, en plus c’est gratuit et ça vous permettra d’économiser !

Partager l'article